« La Haye: Approche 'pragmatique' de la diversité culturelle (29.1.07) [FR] | Main | Rotterdam s'offre Tariq Ramadan comme médiateur (28.12.06) [FR] »
vendredi
déc.292006

Objectifs d'e-urban 1. Compétences (12.12.06) [FR]

E-Urban: Nous, nos actions, nos objectifs ...

Nou sommes les opérateurs de projets locaux, créateurs de la transformation des zones urbaines fragiles.
La plupart du temps, nous sommes obligés à jouer sur plusieurs niveaux à la fois:

Pour que les investissements dans l'enseignement, par exemple, portent leurs fruits, nous devons agir au niveau de la configuration des rues et des places publiques. Elles doivent être accueillantes pour les enfants qui jouent ensemble. Car sans la transmission de la langue d'une façon naturelle, les écoles seront incapables à remédier aux manques linguistiques des élèves qui entrent plus tard dans les classes. Même sile volet "enseignement" de notre projet est bon, nous ne sommes jamais sûrs de la coopération des services qui ne définissent pas leurs priorités à l'aune de l'enseignement. La coopération, les partenariats, l'appropriation des objectifs communs par les partenaires et par les autres acteurs, ainsi que la population, sont des tâches ardues qui se situent à plusieurs niveaux d'intervention.

 Compétences
 La réalisation d'une telle orchestration, demande une série de compétences exceptionnelles. C'est une nouvelle manière de penser et d'agir, non-bureaucratique, et pas non plus enfermée dans un seul secteur professionnel.

Ces compétences ont été développées par les chefs de projet urbain, chacun et chacune pour soi. Elles se développent au fur et à mesure de l'instauration de dialogues avec les habitants des quartiers et avec les partenaires des projets. Ces dialogues produisent chaque fois des diagnostics qui, à leur tour fondent les programmes d'intervention sur la communauté locale.

Inventivité, persévérance, innovation, découverte des compétences restées en friche des habitants et des partenaires, et puis: adaptation en permanence des interventions - tout cela est indispensable et surgit logiquement du processus. "Innovation" dans notre action n'est pas un objectif en soi - elle se produit naturellement, puisque chaque situation est unique. Les problèmes et leur intrication sont propres à chaque situation individuelle, et cela vaut aussi pour les opportunités à déclencher une amélioration durable.

L'intervention planifiée et à suffisamment longue terme dans les quartiers urbains à précarité s'oriente vers l'émancipation des personnes et des groupes reléguées et fragmentées. C'est un concept difficilement mesurable et il est dans la plupart des cas absent dans l'énumération des objectifs du projet. C'est pourquoi les opérateurs urbains ont besoin de compétences politiques et administratives dans la nécessaire communication soutenue avec les commanditaires. Mais en même temps, il faut communiquer avec les habitants au niveau de leur engagement (croissant) dans les projets, ainsi qu'avec les partenaires qui ont tendance à oublier leurs engagements et qui changent de priorité pour des raisons parfaitement valables et justifiables, mais souvent désastreuses pour l'équilibre du projet.

Il est donc quasi inévitable que le chef du projet doive s'occuper une bonne partie de son temps à écrire des réports qui ne sont rien plus que des traductions de son action réelle vers les priorités administratives et politiques d'un côté, et les idées actuelles des habitants et des partenaires de l'autre.

444887-497410-thumbnail.jpgEn tant qu'adviseur pour l'évaluation des projets urbains dans la Communauté Urbane de Lille (30 interventions dans une dizaine de villes parmi les 63 communes avec, ensemble, environ trois millions d'habitants), je visitais un collègue, animateur d'un projet dans une zone précaire de la région Roubaix-Tourcoing. Son bureau se situait dans une salle de classe d'un bâtiment scolaire désaffecté. Il était assis à sa table de travail entre deux hauts murs qui étaient des placards, remplis par des centaines de dossiers. Je lui demanda s'il était encore capable à observer le monde réel à travers ces murs-là. Il répondit sérieusement que le fardeau administratif l'empêchait en effet à fonctionner sur le terrain. Pendant 60% de ses heures ouvrables, dit-il, il s'occupait de la production des papiers que l'administration lui demande. C'était lui qui introduit le mot "traduction" dans la conversation: Il traduisait vers les priorités et les mots-clés des différentes branches de l'administration, ce qui se passait dans la réalité du terrain. Ces dossiers-là replissaient le mur devant lui. 30% des heures ouvrables restantes, il s'occupait des dossiers derrière lui, qui étaient destinés à la communication sur la réalité de son projet avec les habitants et les partenaires.

 La compétence traductrice est admirable, mais elle ne garantit point la réussite d'un projet.

C'est pour la reconnaissance de l'ensemble unique des compétences des opérateurs urbains, pour un statut professionnel, soutenu par des recherches scientifiques, qui leur permettra d'oeuvrer avec plus d'efficacité et moins d'obstacles, qu'E-Urban a été créé. 

L'"empowerment" des opérateurs urbains a deux côtés:

  1. Rendre les opérateurs eux-mêmes conscients de leur valeur, de leurs droits et de leurs demandes justifiées, et
  2. Faire reconnaître ces droits et ces conditions de travail améliorées par les autorités et par les partenaires aux projets.

Les moyens à y parvenir seront développés dans notre document "Empowerment of U.P.'s" dans la rubrique MMP (Mission, Methods, People) sous "Urban Professionals", à trouver dans la colonne de gauche.

(La deuxième partie de cette ébauche d'une introduction à la déclaration de mission d'e-urban est: sur le métier du traducteur....)

< Ce document est signalé à l'Accueil en langue française

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
All HTML will be escaped. Hyperlinks will be created for URLs automatically.