« Budapest: Regenera Workshop 30/3-1/4 2006 | Main | E-Urban Images - Bremer Belle Époque Galerie [DE] »
dimanche
mars192006

Strasbourg 18 mars 2006: Réenchanter la Ville, livre par Jean Hurstel [FR]

6317BdE

Rencontres européennes à l'occasion de la parution de l'ouvrage Réenchanter la Ville de Jean Hurstel, aux Editions l'Harmattan. 

Samedi 18 mars, de 10-17h à Strasbourg, DRAC-Alsace - Palais du Rhin - 2, Place de la République.

Participation de: Jean Hurstel, et, parmi d'autres: Isabel Rebelo (Setubal, P), Mariska Forrest (Bruxelles), Bauduin Massart (chercheur, F), Aleksandar Brkic (Belgrade), Liz Gardiner (Fablevision, Glasgow, UK), Daniel Rottner (Francfort, D). 6317invit

Jean Hurstel, longtemps Directeur du Centre Culturel La Laiterie à Strasbourg, est président de l'Association Banlieues d'Europe depuis ses origines en 1990. Je le considère comme un des pères fondateurs de la mise en réseau européen des professionnels du développement urbain, notamment en ce qui concerne le culturel et l'animation artistique professionnelle. Arrivé à l'âge de résumer, de condenser et de transmettre ses savoirs, il a travaillé ces derniers ans au livre dont la parution sera célébrée: "Réenchanter la Ville". Une belle interview avec lui vient de paraître dans la Lettre d'Informations d'URBACT.

L'équipe de Banlieues d'Europe à Strasbourg a su trouver, dès leur début, partout en EU et dans les pays en voie d'accession, des initiatives originales, bien ancrées dans la réalité de leurs banlieues et bien accompagnées par des (groupes d') artistes professionnels. Les Rencontres européennes biannuelles rassemblent les participants. Elles constituent chaque fois un échange plein d'inspirations. Sans la persévérence de Hurstel et de ses collaborateurs, cette Association indépendante et vraiment européenne, qui dépend des contributions des participants et des subventions ponctuelles de villes, de régions, de pays et de la Commission Européenne, n'aurait pas survécu 15 ans.

jean_hurstel_6210.jpg Jean Hurstel sera une des premières personnes mises en exergue dans les "Profils" d'e-urban. Voir aussi dans Urbipedia l'entrée "Culture", qui parle du rôle central et sous-estimé de la participation collective à la création d'oeuvres d'art et d'événéments artistiques dans les quartiers urbains. Ce vecteur est essentiel pour l'émancipation des populations, condition d'une régénération urbaine durable.

-----

Samedi dernier, 18 mars 2006, l'après-midi, j'ai participé au colloque de Strasbourg avec Jean Hurstel et les autres intervenants annoncés.

J'ai entendu Daniel Rottner, de Francfort, qui anime depuis longtemps le centre "Gallus" (Galge, gibet). Dans les anciens temps, le gibet de la ville de Francfort se trouvait dans ce quartier, qui s'est développé en quartier ouvrier avec l'arrivée des entreprises industrielles (comme l'usine "Adler" des machines à coudre et à écrire). il a bien expliqué la philosophie qui l'anime. Un exemple: Une statue en pierre taillée a été érigée sur une petite espace verte du quartier, intitulée: "Nichts bleibt gleich" (Rien n'est inchangeable). Et, en effet, chaque année les jeunes artistes du centre Gallus retaillent un peu la pierre, jusqu'à ce que quasi rien n'en restera. Une telle intervention aide à la réflexion des habitants sur les changements parfois pénibles qui interviennent sur leur quartier, ce qui peut mener à leur insertion dans ces changements, donc à plus de contrôle sur ce qui se passe et à quoi cela va mener.

Aleksandar Brkic de Belgrade (Serbie) a parlé des tactiques créatrices employées par les étudiants de Belgrade contre les efforts de Milosevic à les empêcher de manifester sur le Trg Republika, la place centrale gouvernementale de la ville. Se référant à un thème central du nouveau livre de Jean Hurstel, les frontières et leur transgression, il a montré qu'il est important de réclamer son espace dans la société, litéralement.

Claudia Eipeldauer de la ville de Vienne (Autriche) partagea avec nous ses expériences avec l'ASBL d'action artistique populaire "Wochenklausur" (Fermeture de la Semaine [de travail]). Ils travaillent, dans plusieurs villes d'Autriche et de l'Allemagne, avec les laissés pour compte (les drogués, les Sans-Domicile-Fixe, etc.) en leur fournissant des solutions à leurs problèmes au moyen, par exemple, d'une belle camionnette très pratique qui distribue de la méthadone, ou la mise en place d'une asyle de nuit. Comme ce sont des services bien équipés et d'une forme attrayante, non-agressive, la population des "bien-pensants" se trouve confrontée à une dilemme qu'ils avaient toujours essayé à s'en échapper: assumer les marginaux ou non?

Je n'ai pas entendu Martyn Robertson de Glasgow ("Fablevision") qui remplaçait Liz. Fablevision est une initiative fantastique, bien établie dans la région de cette grande ville écossaise, intervenant dans plusieurs rénovations et transformations de quartiers, dont nous parlerons sûrement encore à une autre occasion.

Le Professeur Jean-Luc Permay, chercheur à Strasbourg, évaluait les contributions et les réflexions du colloque. Il a honoré Jean Hurstel pour son oeuvre, en regrettant seulement que les échecs avaient été absents des discussions et des présentations. (J'ai failli intervenir à ce moment, en me présentant comme le plus grand spécialiste des échecs urbains en Europe, mais qui, dû à un échec de voyage, n'avait pas eu le temps d'intervenir - voir ma contribution "Maître des Échecs" au "Huibs URBlog" sur ce site e-urban!) La vue de l'extérieur par M. Permay se concentrait sur la notion des frontières entre pays, entre cultures et religions et entre domaines d'intervention, en soulignant la capacité de l'action artistique professionnelle sur les communautés à la dérive, à les transgresser.

Jean Hurstel a conclu la réunion, en soulignant que l'engagement des autorités de tutelle reste trop limité. Le bureau de Banlieues d'Europe, sur le site de la Laiterie à Strasbourg, avait 16m² à ses débuts en 1992. Et en mars 2006 il n'a toujours que ses 16m². (Photo, prise le patin du 19 mars 2006).

Dans une future contribution au "Journal" d'E-Urban, nous reviendrons sur l'important livre de Jean Hurstel qui vient de paraître aux éditions de l'Harmattan à Paris, dans la série "Carnets de Ville": Réenchanter la ville, €16,50 auprès de Banlieues d'Europe à Strasbourg (banlieues.deurope@wanadoo.fr). 13a, rue du Hohwald - 67000 Strasbourg - France, tél: +33 388 32 94 83.

VOIR aussi: la galerie Réenchanter la Ville, Banlieues d'Europe, Strasbourg, 18 mars 2006, dans: Images > Rencontres européennes 2006.

URBACT Newsletter: JEAN HURSTEL: « La culture permet de changer l’image d’un quartier »

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

References (1)

References allow you to track sources for this article, as well as articles that were written in response to this article.

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
All HTML will be escaped. Hyperlinks will be created for URLs automatically.